Randonnées dans le Finistère

Expression libre

 

Information:

 

 

Chemin communal sur la commune de Guipavas

Depuis plusieurs années, ce chemin est obstrué par un nouveau propriétaire.

La mairie de Guipavas et BMO sont informés de ce fait par courrier, et pourtant rien ne bouge pour libérer ce chemin communal.

Quelques propriétaires doivent être toujours protégés par relation ou autres, ce qui entraîne un immobilisme des administrations.

Quand les randonneurs pourront-ils emprunter ce chemin boisé?

 Monsieur le Président de la CCPI, mesdames et messieurs les responsables des services concernés par les chemins de randonnée et le CRE Ildut,

Nous venons vous alerter au sujet des dégradations commises par des quadistes (qui se croient au Paris-Dakar) sur des portions sensibles des chemins de randonnée.

Riverains et usagers de ces chemins dans le secteur Kernoble/Curru à Milizac, nous observons une amplification des dégâts :

multitude de cailloux arrachés, sol "rotovatoré", ornières creusées, fondrières de plus en plus larges et profondes ...

Un exemple de l'inconscience (au mieux) de ces gens, ou de leur mépris du travail des équipes d'entretien et des droits des piétons (plus probablement) :

sur l'Allée des Seigneurs entre moulin du Curru et moulin de Pen ar C'hreac'h il y a un étranglement à l'endroit connu par certains comme "Ti Koff Youd". Ce segment de chemin a été tellement "baratté" et creusé par les roues de quads passant vite qu'il leur pose aussi problème. Et alors que font-ils ? Ils commencent à passer chez "koff Youd", débutant ainsi une nouvelle dégradation, cette fois du passage qui permet aux piétons d'esquiver les mares de boues du chemin attenant !

Autre phénomène : dans le secteur du "Parc à lapins", les 2 pentes du chemin larguent du fait de l'agression des roues de quads, puis du ruissellement pluvial, de plus en plus de terre et de sable dans le ruisseau. Comme les quadistes préfèrent le passer à gué plutôt que sur le pont, ils brassent le fond du lit et accélèrent le départ des dépôts de particules vers ... le lac de la COMIREN, par exemple ! Or une dérivation va y être creusée à grands frais pour la communauté pour cause d'envasement du lac ...

Nous restons à votre disposition pour vous guider sur les "lieux du crime" si nécessaire.

Cordialement.

Jacqueline et Marcel Benot

Kernoble Milizac